Why you are constantly healing and still feeling stuck

Pourquoi vous êtes constamment en train de guérir et vous vous sentez toujours bloqué.

Chez LISA NOTO, la beauté passe par le bien-être. Quand on se sent bien physiquement, mentalement et que le coeur est léger, la beauté rayonne et rien ne peut nous arrêter. Par contre, le bien-être quoi que trouvé dans des gestes et des actions simples, nest pas atteint sans effort. Il faut de la discipline pour vivre une vie basée sur le bien-être. Si l’on veut voir de réels changements positifs dans notre vie, il faut prendre la decision de faire des efforts soutenus à tous les jours pour le reste de nos jours. Guérir de ses blessures, insécurités,“échecs” par des pratiques simples de bien-être est vraiment satisfaisant. Appliquer ces méthodes que l’on développe au cours d’une vie au quotidien en vaut la chandelle. 

Cependant, quelques obstacles qui proviennent de nos croyances ou de notre environnement nous bloquent dans notre processus de guérison et d’émancipation. Les voici: 

Vous n'avez pas confiance en votre propre capacité de guérison. Tout le monde peut se faire du bien. En fait, ce que nous aimons de la pratique du bien-être est que c’est tellement simple. Ça ne coûte habituellement rien et ça se pratique presque partout, à toute heure de la journée. La seule condition? Pratiquer tous les jours. La constance est la clé pour guérir et tendre vers le bien-être. C’est cette constance qui renforcera notre sentiment de confiance, notre croyance en notre capacité de guérison.  

Parce que vous ne vous concentrez pas sur vous mais sur les circonstances. Il est difficile de faire abstraction de tout ce qui se passe autour de nous, surtout si l’on habite la ville et que l’on est branché sur les médias sociaux. La vie bouge à un rythme effrénée, avec ses hauts et ses bas. À nous de prendre le contrôle de notre état intérieur en se concentrant sur notre bien-être. S’énerver à tout moment empire notre état et ne change rien à se qui se passe. La vie est un comme un théâtre et nous ne sommes certainement, en tant qu’individu, pas le maitre de ce spectacle grandiose. Se concentrer sur notre bien-être et non sur les conditions extérieures nous renforce dans notre pouvoir de se faire du bien et de faire du bien aux autres. 

Parce que tu fais plus confiance à tes peurs qu'à tes forces. La peur! Elle se situe dans l’estomac et vibre en tout temps, souvent sans que l’on s’en rendre compte. Elle teinte nos actions et nos réactions et nous empêche souvent d’avancer dans la direction que l’on aimerait aller. La peur c’est sain. Elle est un baromètre qu’il est important d’écouter mais surtout d’apprivoiser. Dans ce sens, il est bien de dépasser ses peurs et de faire confiance à notre force intérieure. Plus nous affrontons nos peurs, plus nous la regardons en face pour mieux la comprendre, plus nous pouvons cohabiter avec elle et l’enrober de bien-être. Nous avons tous des forces et des faiblesses, alimentées par la peur. Célébrons nos forces et confortons nos faiblesses, ça fait du bien et ça renforce notre confiance en soi, essentielle dans notre cheminement vers le bien-être. 

Parce qu'il y a une réponse qui n'a pas été donnée pour mettre fin à ce chapitre de la vie. Ce point rassemble plusieurs éléments soulignés dans les points précédents. Pour différentes raisons, nous laissons souvent des chapitres de notre vie ouverts parce qu’ils sont trop compliqués, parce qu’ils impliquent d’autres personnes ou des circonstances que l’on ne peut pas contrôler et qui nous font peurs. Le manque d’outils émotionnels nous laissent dans un état de confusion et l’on enfouie les expériences désagréables dans le tiroir d’une partie obscure de notre cerveau que l’on tente d’oublier à tout prix. Affronter des chapitres désagréables de notre vie peut aider à la poursuite du bien-être et à la guérison du coeur, du mental et même du physique. S’il est vrai qu’il est parfois mieux de “laisser-aller”, notre coeur nous rappelle qu’il est important de ré-ouvrir certains tiroirs et d'y faire le ménage. Quel est le pire qu’il puisse arriver? Vivre sa vie avec courage et authenticité? Voir plus clair? Stopper l’envie d’engourdir se émotions avec des substances nuisibles pour la santé? Ces questions doivent être posée et contemplée si l’on pratique la discipline du bien-être et de la guérison.  

Parce que d'autres personnes ont implanté leurs peurs et leurs insécurités en toi. Il est important de savoir bien s’entourer lorsque l’on pratique le ben-être et que l’on s’applique tous les jours à guérir et se sentir mieux. Il n’est pas facile de s’éloigner de certaines personnes proches de nous. La peur d’être seule, de perdre son travail et de se tromper teintent nos décisions à ce sujet. La bonne nouvelle est que la pratique du bien-être et de la guérison se fait à petits pas. En écoutant son coeur et en gardant les yeux bien ouverts (la pratique de la méditation est excellente pour cela), on peut, lentement mais sûrement, se détacher de ce qui ne nous sert pas à avancer vers le mieux-être. 

Parce que tu reviens à ce qui est familier pour te réconforter. Le piège! D’où l’importance de se rappeler que dans cette pratique du mieux-être, la discipline et la constance sont de mise.  

Gardez en tête que les obstacles au bonheur sont souvent surmontables par un changement de notre vision des choses et surtout de nous-même. Une action à la fois, simple et efficace, à tous les jours et pour toujours, la guérison se fait naturellement. 

Bonne pratique!

Laisser un commentaire

français