La pratique du bien-être en 2020

December 20, 2019

Le bien-être est bel et bien une pratique qui doit être faite avec un certain effort soutenu. La société dans laquelle on vit ne nous enseigne pas à prendre soin de soi, à se connaître soi-même et à s’aimer mais plutôt à se dépasser sans cesse, à compétionner et à posséder toujours plus dans la course incessante du matérialisme. Pourtant, je crois que le bien-être est à la base d’une vie heureuse et épanouie et que les biens que l’on possède n’offrent qu’une satisfaction bien temporaire. D’ailleurs les voeux du temps des fêtes nous le rappellent chaque année, prospérité oui mais surtout santé et bonheur. Décider de prendre soin de soi une fois pour toute aura des répercussions positives dans toutes les sphères de sa vie et des autres. N’est-ce pas exitant que de savoir qu’on peut améliorer le sort de notre belle planète seulement en se faisant du bien. Alors au boulot! Avec un effort soutenu l’épanouissement de soi se fait sentir rapidement.

 

Ralentir

 

Je vous avais dit que c’était une décision consciente associée à une pratique soutenue et un certain effort. Le monde dans lequel on vit est tout sauf lent. Il faut pourtant décider de ralentir et comprendre que la vie ne peut être appréciée que si l’on fait les choses de façon plus lente. C’est comme manger en dégustant plutôt que d’avaler son assiette en trente secondes. Pour se faire, lâcher le cellulaire et les médias sociaux, prendre une marche plutôt que la voiture, se donner quelques minutes par jour à ne rien faire et l’apprécier, observer ceux que l’on aime un peu plus souvent et prendre le temps de connecter avec ces personnes que l’on oublie parce qu’elles ne “fit” pas dans notre horaire chargé et notre style de vie. Le fait de ralentir enclenche la magie qui nous entoure. On se permet de ressentir les choses comme par exemple que la vie est précieuse, voir grandiose. Ralentir nous plonge éventuellement dans un état de gratitude.  C’est un peu comme après une convalescence. La maladie nous force à ralentir. Lorsque l’on guérit on devient ému face à la fragilité de la vie, on dit merci et ensuite on oublie. Le but de ralentir est de voir la vie avec des yeux plein d’amour à chaque instant. Cela permet aussi d’augmenter notre état de conscience par exemple se rendre compte que le chemin emprunté jusqu’à maintenant ne convient plus et qu’il faudrait penser à d’autres avenues pour retrouver la joie perdue. 

 

La consommation responsable

 

Nous sommes tous connectés et les grands sages le disent, nos actions présentes trouvent écho dans l’éternité. Décider de faire des achats de façon responsable c’est acheter des aliments frais, locaux, biologiques et les cuisiner en toute simplicité. Cela fait toute la différence pour notre santé et notre bien-être. Idem pour les produits de soins personnels, les produits ménagers et les vêtements. Choisir de ne pas acheter dans les chaines de magasins dont les pratiques sont irresponsables, dangereuses pour les humains et l’environnement n’est pas toujours simple. On pense que notre porte-feuille ne pourra pas se permettre de faire ses choix de biens et produits parfois plus dispendieux. C’est pourtant important de faire cet effort. Par expérience, je peux dire que c’est possible. Le truc? Acheter moins, acheter la qualité, les essentiels, échanger, fabriquer soi-même, magasiner seconde main. Je vous l’avait bien dit, c’est un effort mais cela devient extremement valorisant. Encourager des compagnies qui ont de belles valeurs c’est important pour le bien-être collectif et le sien.

 

Les rituels

 

Une autre façon de pratiquer le bien-être est d’établir un ou plusieurs rituels dans sa journée. Cela peut-être aussi simple que d’allumer une chandelle à la fin de la journée de travail ou avant d’aller au lit pour clore le jour en pleine conscience. Écrire un journal quelques minutes le matin, brûler de l’encen, mettre la table avec des objets choisis au repas du soir invite à la celebration de la vie. Prendre cinq minutes tous les matin pour se dorloter la peau avec de beaux produits naturels ou se faire un thé en après-midi et le déguster devant sa fenêtre sans rien faire d’autre que d’observer les arbres et les gens qui passent sont tous liés au bien-être.

 

Prendre soin de son corps

 

Célébrons notre corps qui est le véhicule de notre âme. Un corps en santé est directement lié au bien-être. Un effort soutenu est encore une fois important et cela vaut définitivement le coup. S’entrainer dans un gym n’est pas fait pour tout le monde. Il y a beaucoup de façon de prendre soin de son corps sans avoir à enfiler ses chaussures de course. À chacune ses besoin. Je suis de celle qui ne crois pas que l’entrainement intense et le cardio sont nécessaire à une bonne santé physique. J’aime la marche et je fais du yoga quotidiennement. Pour celles qui n’aiment pas faire de l’exercice il y a les étirements devant Netflix. Cinq minutes par jour peuvent faire une grande différence à la santé à long terme. On improvise, on bouge et on étire les bras et les jambes comme on le sent. C’est tout ce que ça prend pour se sentir habité dans son corps et se connaître soi-même. Prendre les escalliers au lieu de l’ascenseur, faire les courses à pied, aller jouer dehors avec ses enfants sont d’autres moyens simples et sûrs de se faire du bien. Aussi, pourquoi ne pas mettre sa chanson préférée et se mettre à danser dans le salon? On se fait un 2 pour 1  puisque la musique a un effet très bénéfique sur son bien-être. Bouger au quotidien c’est la clé d’une longue vie épanouie. 

 

Surveiller ses pensées

 

Le bien–être n’est pas possible sans un mental serein. Notre tête est notre bien le plus précieux. C’est ce qui nous différencie des animaux car c’est elle qui prend qui fait les choix qui définissent notre vie. Il est essentiel dans cette pratique de se rappeler la beauté et la fragilité de notre passage sur terre. Trop souvent, nous avons tendence à ruminer les mauvaises nouvelles, les catastrophes et les mauvais coups plutôt que les bons. Les médias n’aident pas à célébrer la vie, la panète et ceux qui l’habitent. Et si on ralentissait dans notre consommation generale de nouvelles que ce soit à travers la tv, les journaux ou les médias sociaux. S’impliquer dans la communauté à travers le bénévolat ou tout simplement parler à ses voisins nous rapprochent et diminuent nos peurs face à la vie. La meditation est un excellent moyen de se faire du bien. Encore une fois, c’est un effort mais il ne coûte rien et est extremement payant. Ecouter des videos sur la pensée positive, le pouvoir de la pensée, l’expansion de la conscience est stimulant et encourageant. Il est important de s’encourager tous les jours, de ne pas être dure envers soi-même, et se répéter certaines phrases comme des mantras: je suis assez, j’en vaus la peine, je suis aimée, je suis en sécurité etc. Demander de l’aide à des professionnels de la santé mentale de la même façon que l’on va au docteur c’est possible et je vous encourage à le faire. A travers les années, j’ai fait de l’art-thérapie, des séances thérapeutiques avec des psychologues, de l’hypnose, des cours de croissance personnelle et même de la thérapie par le son. Ce sont des avenues à explorer sans gêne, simplement pour se faire du bien et exulter ses angoisses. 

 

Le bien-être est une pratique qui se fait au quotidien, de toutes sortes de façons et c’est à découvrir dans la joie. Notre soi est ce que nous avons de plus important. Ne pas s’occuper de soi-même a des répercussions sur tout un chacun.  Une vie épanouie se construit grâce à un corps, une âme et un mental épanouis. Bonne pratique!

 

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche